Justine Eeckman, clownédienne, pédagogue

 

     Justine Eeckman est originaire de Lille, elle commence le théâtre d'improvisation, puis elle voyage plusieurs années dans le domaine de l'humain, du culturel et de l'artistique, en France et à l'étranger.

Puis elle rencontre le clown et elle décide de poser ses valises en Dordogne en 2011. Elle s'installe sur le lieu d'accueil artistique "L'Abricole" où elle réunit ses différentes passions: l'humain, le jeu, la nature, le clown, le théâtre, le conte, la transmission et le spectacle vivant. Elle fait le choix de pratiquer son métier à mi-temps, pour consacrer le reste de son temps à d'autres activités qui l'animent tout autant, en lien avec le maintien d'un mode de vie plus en cohérent avec ses convictions.

Elle forge sa pratique de Comédienne et de Pédagogue avec le Clown, le Théâtre et le Conte avec une approche physique, corporelle, sensorielle, spontanée, intimiste, afin de favoriser l'expression, la transmission d'émotions et pour déconstruire, bousculer certaines de "nos certitudes".

 

Sa démarche artistique et pédagogique se nourrit avec ses expériences avec Eric Blouet (Cie Kumulus), Maëlle Perotto (Cie Rhizôme), Fanny Bérard (Cie Nanoua), Joël Roth (la Machine à Coude), Marjorie Neau ( Cie Rase -Bitume), Gregory Cinus (Cie des Tambours Battants ), Martha Rodezno ( Cie du Passeur), Gus Bas ( Barcelone), Noëlle Dalsace (Cie Un Jour for Rêveur), la Cie Krizalid, et Jaouad Essounani (Cie Dabateatr, Rabat).

 

Elle axe aujourd'hui son travail sur la construction d'un jeu mélant l'écriture et l'improvisation pour développer un jeu plus sensible au plus proche de ses sensations, de sa palette d’émotions variées pour laisser émerger une créativité "ouverte" sur le présent. Le fondement de sa

pédagogie s'appuie essentiellement sur "la boite à outils de l'acteur-trice/ joueur-se" transmise par Eric Blouet et sur "une philosophie du jeu" qui cherche à trouver le fameux "lacher prise" qui permet de jouer avec tout ce qui nous empêche de jouer pleinement pour enfin retrouver le plaisir

de jouer comme "un enfant libre", sans jugement et sans limite!".

Elle organise régulièrement des dé-formations, des labos/ stages de clown dans le sud-ouest, des spectacles autour du jeu théâtral et du jeu clownesque, sous différentes formes et couleurs en laissant exprimer la parole singulière de chaque individu.

 

Quelques questions orientent son processus de création:

Comment voyager avec ses sensations corporelles?

Comment improviser avec tout ce qui nous traverse au présent?

Comment  transformer ses émotions comme une matière à jouer ?

Comment trouver du plaisir, de la jubilation à être, à vivre, à ressentir?

Comment aborder la "gravité du monde" avec légèreté?

Comment développer un propos avec sa propre parole d’auteur?              

Comment laisser émerger notre créativité au plus profond de soi-même?

Comment donner vie et transformer ce qui nous touche en un acte artistique et engagé?

Comment notre rapport avec la nature peut faire éveiller notre créativité?

Comment créer pour agir? Comment donner à travers notre pratique artistique de la place aux rêves avec des espaces d'expression pour dénoncer les injustices, pour revendiquer la beauté de la nature, pour tisser, semer, et unir chacune de nos richesses humaines, pour faire que nos villages, que nos jardins, que nos cités, que nos tribus, que nos ruches, continuent à résister, à s'organiser pour réaliser l'équilibre de la vie et du monde en perpétuel mouvement...